Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le blog du Vieux marmot

Les meules

 

Le gros cheval descendait l’horizon, le trait puissant dans la splendeur du soir. Le couchant égrenait ses volutes. Les pensées de l’enfant planaient sur le coteau. Un corbeau pressait son vol vers la futaie. Plus loin, bien plus loin, un regard adultère saignait le passé.

Que de sensations lourdes dans le temps qui transpire !

Un tracteur avalait la mémoire du cheval.

Une moissonneuse, hurlant de tous ses yeux, mêlait, inéluctable, dinosaures et dragons. Elle fauchait, broyait, disséquait les souvenirs.

Le crottin du cheval embaumait le tracteur.

Momies éparses, des meules attardées roulaient sous la broyeuse qui lâchait derrière elle des grandes roues de paille ensachées comme des étrons enmorvés de technique. J’ai dans le sang ces meules que je n’ai pas vécues, héritages génétiques de la mémoire transcendée par un tableau de Van Gogh.

Partager cette page

Repost 0