Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le blog du Vieux marmot

D'anse marine

 

Dans la grotte de ma déchirure, manneken solitaire, j’ai déserté le sommeil pour voguer sur ton sourire.

A l’orée de l’océan le vent étreint la lumière.

Ton regard éclaire ta bouche une cerise dans la lune.

L’aile du cormoran caresse les rochers de la mémoire, immuable dédicace de l’éphémère.

Tu égraines les mots qui t’obligent à vivre, hurles dans l’herbe folle le silence sauvage sur la falaise des non-dits.

L’algue aux mille peaux aime effeuiller des sens qu’emporteront les vagues, parfums brisés sur les lames du mystère, reflux des pleurs et flux de joie.

Amours naufragés, des vaisseaux éclatés s’éparpillaient dans les abysses de la détresse, puis vinrent les dauphins et leur fou rire chevauchait les hippocampes de l’espoir.

Enfin poser ma tête sur la dune de ton cœur et sombrer dans le sablier des soupirs.

Partager cette page

Repost 0